40 ans! Le VCE fête donc en ce mois de novembre ses 40 années d’existence.

Un joli chemin parcouru depuis sa naissance en 1979 suite à la mise sur pieds par une équipe de mordus d’une étape du Tour de Romandie, par une multitudes d’organisation de courses nationales sur route, etc…, la mise en route d’une Ecole de cyclisme qui fête également sa vingtième saison et la Rando des Blés toujours aussi populaire! L’AG 2019 aura permis de fêter dignement cet anniversaire en compagnie d’une belle représentation des 300 membres (hé oui!) inscrits au VCE.

Historique, ce week-end l’aura été à plus d’un titre puisque les premiers travaux ont été engagés sur le futur parcours XCO . Une quarantaine de membres ont piochés, pellés, ratissés, portés pour mettre en forme cette boucle unique en Suisse romande. Un projet qui aura mis du temps à se concrétiser mais qui doit permettre au VCE de passer un nouveau palier en terme de formation!

Au chapitre sportif, Loris participait aux Ch. d’Europe de cyclo-cross en Italie! Malgré un début tonitruant, il termine à la 11ème place, bien en deça de ses attentes. Dommage, mais, le temps parle pour lui alors patience!

Toujours en cyclo-cross, on relèvera les bonnes prestations de nos coureurs dans une première: une course nocturne. Dans cette édition organisée par le VC Payerne aux alentours du karting, avec une belle participation, Vincent Roth s’est fait plaisir en terminant 11ème. Lilian Jaccard termine 9ème en Masters 2 et Patrick Dind, 16ème. Chez les jeunes, 3ème place pour Mathieu Jaccard, 5ème place pour sa soeur Laure et 7ème place pour Ewan.

Léna était engagée en Coupe du Monde de piste à Glasgow. Un excellent Top5 en scratch le samedi l’a mise en confiance pour la Madison du dimanche.

Las, une mauvaise chute dès les premiers tours ont fait perdre tout espoir aux deux suissesses. Touchées aussi bien physiquement que moralement, elles terminent 14ème. Dommage!

Enfin, petit clin d’oeil pour nos deux fantasiques compétiteurs lors de la remise des prix de la Coupe fribourgeoise: Bravo Eloïse et Mathéo.